"Luc Marvin / Les sirènes de Porto" de Toni Praxède


Luc Marvin : Les sirènes de Porto
Auteur : Toni Praxède
Éditions : LBS (21 Mars 2019)
ISBN : 978-2490742028
170 pages

Quatrième de couverture

Les sirènes de Porto relate les tribulations de Luc Marvin, homme de main. Investi d'une mission à caractère personnel, il affronte ici son passé par le « nettoyage sans compromis » de son présent.

Mon avis

Voilà un livre qui décoiffe et qui surprend ! Et c’est bien agréable.
Tout commence sur un ton endiablé dans un langage plus que familier. Sur le coup, ça désarçonne puis très rapidement, on sent la pointe d’humour et d’ironie sous les mots qui se veulent parfois provocants. C’est Luc Marvin qui s’exprime et il n’a pas la langue dans sa poche, c’est le moins qu’on puisse dire.

Puis arrive la deuxième partie et les suivantes, le phrasé se calme.  On va alors découvrir comment Luc Marvin en est arrivé là où il est : dans une belle poisse soit dit en passant. Le récit devient plus classique, le rythme moins rapide dans la présentation des faits (pour autant, il n’y a pas de temps mort). On « visionne » le quotidien d’un homme de main, ses liens avec ses commanditaires, ses rapports avec ses « clients ». Ce n’est pas de tout repos mais on sent bien qu’il lui faut une vie comme celle-ci pour exister, être heureux.

Je pense que l’auteur a dû énormément s’amuser pour écrire ce roman. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il y a, à mon avis, de la recherche dans le vocabulaire et le style pour être en adéquation avec les différents personnages et l’atmosphère qu’il a voulu évoquer.

J’ai beaucoup aimé les titres et les dessins introduisant les quatre séquences de cette histoire. J’ai trouvé cela bien choisi et en phase avec le contenu. Un recueil divertissant qui sort de l’ordinaire.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire