"Les prières de sang" de Jean-Marc Dhainaut


Les prières de sang
Auteur : Jean-Marc Dhainaut
Éditions : Taurnada (5 Juillet 2018)
ISBN : 978-2372580441
218 pages

Quatrième de couverture

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

Mon avis

Alan Lambin est chasseur de fantômes. Assisté de sa fidèle Mina, le voilà embarqué dans une nouvelle recherche afin d’aider une jeune femme, Céline Fairland. Celle-ci, enceinte et seule, s’est installée dans une petite maison, dans le département de la Normandie
Pas tout à fait persuadé qu’il peut lui apporter un quelconque soutien, Alan, encouragé par sa secrétaire qui souhaite profiter de l’occasion pour une petite visite à ses parents , finit par se rendre sur place avec elle. Il reste très sceptique quant aux événements décrits par la future maman mais bon …... ne croulant pas sous le travail, pourquoi pas ? Les voilà partis tous les deux, en ce mois d’Octobre 1986, cahin caha, écoutant la radio et les chansons de l’époque. Une fois arrivés, ils installent leur matériel et observent, prennent des notes, enregistrent les phénomènes auxquels ils sont confrontés. Alan doit bien se l’avouer : il se passe des choses très curieuses dans cette demeure. Céline est attachante et ils veulent l’aider à combattre ces manifestations paranormales. Mais comment lutter ? Par quel bout essayer de s’opposer à ces hommes du passé qui semblent influencer le présent ? Comment interpréter ses étranges visions qui paraissent très réelles ?

Alan et Mina vont conduire leur enquête dans des conditions difficiles. Leur quête de la vérité va les emmener dans un monastère, ils vont rencontrer des ecclésiastiques et se trouver confrontés à des situations délicates, essayant tant bien que mal, de faire face.

J’ai beaucoup apprécié ce roman. L’écriture de l’auteur s’affirme, ses personnages aussi. On les voit « grandir », prendre de « l’épaisseur ». Alan, fait parfois preuve de maladresse mais cela le rend terriblement humain. Mina, prend un peu plus de place au fil de l’histoire et on sent qu’elle ne tardera pas à s’étoffer elle aussi. L’intrigue en elle-même est très recherchée, puisant sa force dans un lourd passé fait de violence, de mensonges et de non-dits. Les apparitions sont placées au bon moment dans le déroulement du récit soit pour apporter un éclairage sur ce qui se passe de nos jours, soit pour relancer le rythme. Le tout est équilibré, plaisant à lire, porté par une écriture de qualité.  Jean-Marc Dhainaut  maîtrise bien son sujet et ses descriptions sont très visuelles, vous hérissant les cheveux sur la nuque tant on s’y croirait.  Quand on commence, on n’a nullement l’envie de s’arrêter !

NB : on pourrait presque mettre une play list tant la variété musicale est présente lorsqu’Alan et Mina n’osent pas se parler….