"Goliat" de Mehdy Brunet


Goliat
Auteur : Mehdy Brunet
Éditions : Taurnada (3 Septembre 2020)
ISBN : 978-2372580748
250 pages

Quatrième de couverture

La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d'une série de meurtres odieux.
David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l'hécatombe.

Mon avis

2016 : Abigaël, David, un couple sans histoire. Il a été renvoyé du FBI, elle a décroché un poste sur une plateforme pétrolière. Ils vont être séparés, ça leur fera du bien car en ce moment, le dialogue est difficile, rugueux…. Finalement, il l’accompagne, il trouve un job de surveillance sur les lieux. C’est un nouveau départ pour eux. Ils y mettent toute leur énergie, leur volonté. L’amour est de retour.
2013 : un avion s’écrase, des couples sont dans la douleur, des familles éclatées.
2015 : des assassinats très sordides ont lieu, la police mène l’enquête
2019 : un homme est en pleine détresse, il boit. Que cherche-t-il à oublier ?
Au départ, ces différents repères temporels désarçonnent, l’auteur s’en sert pour présenter les personnages. On se doute bien qu’à un moment ou un autre, des liens seront établis mais lesquels ?
On part sur Goliat, où la plateforme isolée accueille le jeune couple. Très vite, l’ambiance tourne au cauchemar. En parallèle, on suit les autres protagonistes, chacun dans leur époque.

Le suspense est omniprésent dans ce roman. L’écriture de Mehdy Brunet nous prend aux tripes, la tension est importante, on la perçoit en permanence et cela nous serre la gorge tant on se sent impuissant. Le thème du traumatisme, (des traumatismes car plusieurs sont évoqués), est abordé sous différents angles avec toujours un ton très juste. Certains penseront que parfois ce n'est qu'effleuré mais c'est suffisant car tout se joue entre les lignes et c’est tellement palpable qu’il n’y a pas besoin d’en faire plus. C’est sans doute un exercice difficile de faire ressentir plein de choses à un lecteur avec un peu de mots et c’est particulièrement réussi. On perçoit la détresse des uns, la colère des autres, la résignation, l’amour… On devine combien un passé lourd, révoltant, peut amener un homme ou une femme à des extrémités impensables, tant le cheminement est difficile. Quand on est habité par la rage, que plus rien ne nous retient à la vie, comment avancer ? On s’interroge, quelles auraient été mes réactions face des situations telles que décrites dans ce recueil ?

Mehdy Brunet a réussi un excellent roman. Les pièces du puzzle s’emboîtent petit à petit et si le lecteur a quelques doutes, il y a tant d’actions et de rebondissements qu’il ne peut pas s’appesantir. L’intérêt va grandissant au fil des chapitres. On sait tout de suite la date, le lieu et on ne se perd pas. Le nombre de pages, bien dosé, permet d’aller à l’essentiel, de cerner très vite les ressentis des uns et des autres.

Cette lecture m’a captivée, j’ai particulièrement apprécié les moments sur la plateforme. C’était prenant, angoissant et j’aurais voulu agir, signe que j’étais bien ancrée dans l’histoire ! On voit aussi combien la communication doit être établie dans toutes les circonstances. Et pas de n’importe quelle façon, une maladresse, des mots mal choisis peuvent avoir des conséquences graves.
L’écriture et le style sont addictifs, l’auteur affine son phrasé de roman en roman et devient plus percutant. Il monte en puissance.

J'ai beaucoup aimé la fin qui, bien qu'elle soit dure, se termine pour moi sur une note de tendresse, d’amour.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire