"THC sans ordonnance" d' Olivier Kourilsky

 

THC sans ordonnance
Auteur : Olivier Kourilsky
Éditions : Glyphe (15 Janvier 2021)
ISBN : 978-2352851264
240 pages

Quatrième de couverture

Le corps d'un trafiquant de cannabis est retrouvé près de la frontière espagnole, affreusement mutilé. Or, l'individu, connu de la police, avait été déclaré mort deux ans plus tôt. Sur le chemin de l'enquête, alors qu'un tueur redoutable vient de s'évader, les accidents et les cadavres s'accumulent.

Mon avis

C’est près de la frontière espagnole, dans la montagne, qu’un corps, affreusement mutilé, a été retrouvé. Les enquêteurs qui se rendent sur place ne comprennent pas pourquoi son visage a été défiguré, ses viscères éparpillés, et le reste de son corps dispersé dans des auges à cochons, de quoi vous dégouter du saucisson à vie…. Que voulaient cacher ceux qui l’ont tué ? Sans aucun doute, retarder l’identification mais pourquoi ? Seul indice : des traces de pneus d’un 4 x 4 mais il y en a plusieurs dans le coin.

Ce récit se déroule en 2019, et les recherches peuvent utiliser la piste ADN. Et cette idée s’avère fructueuse, l’homme est identifié, il s’agit de Pedro Ramirez, un trafiquant de drogue, bien connu des services de police. Sauf que …  il y a un os …. Cet homme est mort et a été enterré il y a deux ans dans un village proche de Huesca en territoire espagnole. Nos fins limiers se retrouvent face à plein de questions. Où orienter leurs investigations ? Répertorier tous les 4 x 4 du coin, en commençant par la patronne du chalet, où sont hébergés les policiers ? Rencontrer le médecin qui a signé le permis d’inhumation du faux mort ? Les deux pistes vont être suivies. Les pneus du véhicule tout terrain ont été changés récemment, le médecin a disparu et les employés des pompes funèbres qui avaient enterré Pedro Ramirez, sont tous décédés dans le même accident.

Hum, hum, ce fameux Pedro avait sans doute la ferme intention d’effacer ses traces et ne voulait pas être retrouvé. Claude Maplède et son adjoint le lieutenant Pierre Leroy, sont venus de Toulouse et ils ont bien l’intention d’aider celui qui les a appelés à la rescousse, l’adjudant-chef Bergui. Il va falloir creuser et questionner les différentes personnes avec intelligence et discernement. En premier lieu, les hommes vont remonter le fil qui les conduit à tous ceux qui ont été en cheville avec Pedro. Des malfrats dont l’un s’est récemment évadé….et un autre proche de bénéficier d’une remise de peine. De fieffés menteurs qui essaient d’embobiner les policiers en ne disant pas la vérité.  Il faudra toute la ténacité des détectives pour cerner les tenants et les aboutissants de cette histoire et démêler le vrai du faux.

Dans ce dernier opus, Olivier Kourilsky a pris sans aucun doute beaucoup de plaisir à mettre en scène les personnages qui lui sont chers. Victor Maupas sort de sa retraite et c’est tant mieux car en électron libre, il observe, il réfléchit, et ne laisse passer aucune information. Son écriture est toujours vive, fluide, avec des pointes d’humour. Son intrigue se tient et les rebondissements sont nombreux. J’ai trouvé très intéressant que soient développées les raisons d’agir des uns et des autres. Amour, vengeance, addiction qui rendent fébriles, l’auteur nous rappelle que les hommes peuvent être fragilisés par leur vie personnelle et que leurs faiblesses sont parfois un handicap. Le contenu est parfaitement maîtrisé, pas de fausses notes, tout s’emboîte. Le lecteur se croit arrivé plusieurs fois puis il se retrouve embarqué sur une autre route, avant que tout finisse par s’éclaircir…. Les dialogues apportent du rythme à l’ensemble et cela donne une lecture très plaisante, prenante et réaliste.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire