"Le garçon qui rêvait de voler en Cadillac" d'Alice Quinn


Le petit garçon qui rêvait de voler en Cadillac
Auteur : Alice Quinn 
Éditions : Alliage (16 Décembre 2013)
 ISBN : 978-2824608013
 166 pages

 Quatrième de couverture

Ranko, père inconnu, mère en prison : un vrai mélo! Fugueur récidiviste de la ddass, il n'a qu'un but, rejoindre son père dont il se raconte qu'il est pirate à la Réunion. Le fric pour le voyage? No problèmo, Ranko a un plan d'enfer: suffit de braquer des vieux à la sortie des banques. Surtout qu'en faisant du stop, il va rencontrer un truand, un vrai de vrai, Bloody Theo, à qui il va subtiliser discrètement un énorme flingue et une clé banale...

Mon avis

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’écriture vive et pétillante d’Alice Quinn.
On peut ranger son roman dans la catégorie des comédies policières.
Du rythme, de l’humour, de l’action, pas de sang à outrance et pas de prise de tête.
 Les réparties et les dialogues sont endiablés, sans temps mort.
 Ranko, le personnage par qui tout arrive est un petit garçon attachant, qui prend la vie à bras le corps, qui mord dedans comme dans une brioche fourrée au chocolat. Son émotivité, ses angoisses ; il les cache, il faut être grand, fort, hardi et costaud, faire face, avancer …. C’est ce qu’il fait avec plus ou moins de succès jusqu’à faire des rencontres surprenantes qui vont changer le cours de ses projets.

Les individus qui vont graviter autour de Ranko ont tous un côté amusant. Les parents de Victoria, qui sont un peu coincés, le grand-père de celle-ci haut en paroles et en couleurs…

On pourrait dire qu’ils sont tous un peu des caricatures, que le « trait » est forcé mais c’est aussi ce qui donne du « caractère » à l’écrit…

Cet ebook ne coûte presque rien, il vous donne du tonus, vous dépayse et à mon avis on aurait bien de tort de se priver d’un peu de bonne humeur en ces temps que tous s’accordent à trouver difficiles !

Une lecture idéale pour se détendre et passer un agréable moment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire