"L'ombre du zèbre" d'Alice Quinn


L'ombre du zèbre
(Au pays de Rosie Maldonne t. 3)
Auteur: Alice Quinn
Editions: Amazon Publishing (8 Novembre 2016)
414 pages

Quatrième de couverture

Depuis quelque temps, la vie de Rosie est au beau fixe. Débarrassée de ses dettes, elle trouve même le temps de s’occuper d’elle. Mais, comme souvent avec Rosie Maldonne, le répit est de courte durée ! Quand son amie Véro, coincée à l’hôpital, l’appelle à l’aide, Rosie n’hésite pas une seconde. Elle accepte de remplacer au pied levé Véro dans son emploi de femme de ménage chez une psychanalyste de renom mais aussi d’accueillir à son domicile son fils Léo, adolescent rebelle.
Jusque-là, elle pense être à la hauteur de la tâche. Mais les choses s’emballent quand, suite à un quiproquo, Rosie s’improvise psychanalyste, tandis que Léo tombe fou amoureux d’une jeune fille mystérieuse, prisonnière de la mafia.

Mon avis

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style inimitable, la plume alerte et l’humour d’Alice Quinn. Quand je la lis, au milieu d’autres romans plus « lourds », c’est comme une pause, une parenthèse nécessaire de bienveillance. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le contenu n’a rien de mièvre. Elle aborde des sujets graves comme la place des réfugiés, le statut des jeunes enfants exploités à des fins malhonnêtes, l’entraide entre les personnes de milieux sociaux différents, les réactions devant des intempéries déstabilisants etc…..

La «gouaille» dont Rosie Cricri fait preuve lorsqu’elle s’exprime permet d’alléger le propos, de sourire, de s’amuser mais pas de l’oublier. Rosie est une vraie tigresse et protège ses enfants, parfois avec les moyens du bord, mais toujours avec amour et c’est là un message fort.

Bien sûr, les situations sont de temps à autre, un tantinet invraisemblables mais ce n’est pas gênant tant le rythme est haletant, sans temps mort. Les péripéties sont nombreuses, certaines totalement cocasses et l’ensemble très visuel (ah les tenues de Cricri ;-)

L’auteur continue avec son personnage fétiche, réussit à se renouveler et à toujours nous intéresser. Je crois même qu’elle se bonifie ! Alors merci !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire