"Un jeu de quilles" de Serge Mandaret

 

Un jeu de quilles
Auteur : Serge Mandaret
Éditions : Marika Daures (4 février 2021)
ISBN : 978-2491808075
284 pages

Quatrième de couverture

Véronique est une jeune femme dynamique aimant la vie avec passion. Son employeur, une banque internationale, la Banque, l’a choisie comme fusible pour se couvrir contre des opérations douteuses. Elle est brutalement licenciée puis injustement condamnée.
Véronique s’évertue à rebondir mais ceux qui la soutiennent sont rares et ses adversaires sont influents et sans état d’âme. Ceux qui l’approchent de trop près périssent de mort violente. Elle-même fait régulièrement l’objet de menaces sans équivoque. Ses ennemis les plus virulents s’acharnent à vouloir lui faire la peau.

Mon avis

Elle s’appelle Véronique, un petit bout de femme efficace au travail, engagée dans les missions qu’on lui confie. Mais un jour, elle devient ce qu’on peut appeler « une variable d’ajustement », un fusible. Celui qu’on fait « sauter » pour rééquilibrer le tout et dont on se débarrasse sans état d’âme. C’est ce qui arrive à Véronique, licenciée de façon totalement injuste et de plus, condamnée. Double peine puisque son mari a décidé de prendre ses distances en l’imaginant coupable. Elle va devoir tenir bon, seule.

Elle essaie de faire face, d’avancer mais c’est très difficile. Quand on galère, peu de personnes restent fidèles. Certains préfèrent s’éloigner car c’est plus facile. En relation avec un journaliste de Media Globe, elle lui conte son histoire, quitte à déranger ceux qui l’ont traitée comme moins que rien lorsque ça se saura. Ce qu’elle ignore, c’est que même renvoyée, elle est pistée, surveillée. Sans doute, a-t-on peur qu’elle parle et que quelqu’un finisse par la croire, d’autant plus qu’elle a fait appel de sa condamnation.

C’est d’ailleurs vrai, elle constate qu’on la suit puis que ceux qui l’aident, sont comme elle, menacés, voire éliminés. Que faire ? Baisser les bras et se taire, en renonçant à la vérité afin d’éviter des problèmes ? Se battre quitte à se mettre en danger et entraîner d’autres dans sa chute ? La jeune femme est entière, elle refuse d’abandonner, de se taire, sa volonté est là, enracinée en elle. Deux hommes croient en elle et font ce qu’ils peuvent pour la soutenir et que le pouvoir domine tout.

Va-t-elle obtenir gain de cause ?  Quels seront les dégâts collatéraux ? Pourra-t-elle les supporter ? Elle évolue dans un monde d’hommes, de durs à cuire, d’ambitieux aux dents longues qui n’ont qu’un objectif : le profit à tout prix. C’est compliqué de lutter pour trouver une place alors que tous les mâles « bien vus et bien notés » sont contre vous.

C’est dans les milieux de l’économie, des banques et des grandes entreprises, de la justice avec les avocats, des journalistes d’investigation, que l’auteur situe son récit. Son écriture est prenante, adaptée au propos avec un vocabulaire de qualité. Le rythme ne faiblit pas car on suit Véronique et on souffre pour elle. C’est une histoire emplie de dynamisme, de volonté, celle d’une femme d’exception qui refuse de se laisser faire et de baisser les yeux devant ceux qui essaient de l’impressionner et de la faire plier. Une belle leçon de vie !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire